Recherchez votre marque

Filtre Snapchat : le nouveau mode de recrutement de McDonald’s

Filtre Snapchat recrutement McDonald's  Article précédent Article suivant 
Publié le 08.05.17

Le géant de la restauration rapide, McDonald’s, s’est associé avec Snpachat, le célèbre réseau social, coqueluche des 15 – 25 ans. Son objectif : partir à la rencontre de ses potentiels futurs salariés. Dorénavant, un filtre Snapchat permet aux abonnés habitant sur le continent australien d’envoyer une précandidature sous forme de vidéo à McDonald’s.

Filtre Snapchat et McDonald’s : une association inattendue

C’est donc via « Snaplications » que les Australiens pourront désormais montrer leur motivation à travailler chez le célèbre fast-food. Ce filtre Snapchat vous permettra d’apparaître coiffé d’une casquette et avec un badge McDonald’s. Vous aurez alors 10 secondes pour persuader la marque de vous engager pour préparer leurs hamburgers. Votre candidature sera ensuite envoyée au compte Snapchat de McDonald’s (@Maccas). Vous recevrez ensuite un lien vers un formulaire de candidature.

L’objectif du filtre Snapchat comme méthode de recrutement

L’objectif de McDonald’s et de Snapchat est de permettre aux candidats d’être plus à l’aise et plus naturels que lors d’un entretien classique. En leur permettant d’utiliser un outil qu’ils maîtrisent parfaitement, les recruteurs de McDonald’s Australie espèrent voir une facette de leurs futurs salariés auxquels ils n’ont pas accès habituellement.

Le filtre Snapchat comme précandidature, complément de la voie classique

Si l’utilisation de ce Filtre Snapchat doit faciliter l’envie des jeunes de postuler chez McDonald’s, le Chief Operating Officer de la marque en Australie, Shaun Ruming, donne quelques précisions. Il insiste tout d’abord sur le fait que cette vidéo « ne se substituera jamais à un entretien entre quatre yeux ». McDonald’s espère que cette association avec Snapchat facilitera le recrutement de « personnalités positives et exubérantes qui sont faites pour le service client ».

Filtre Snapchat : un mode de recrutement innovant

McDonald’s se targue d’une « première mondiale ». Cette technique pour préparer un éventuel entretien d’embauche n’est pourtant pas tout à fait une nouvelle méthode. En effet, en mai 2016, la banque d’affaires américaine JP Morgan avait elle aussi tenté l’aventure. Elle s’était elle aussi servie du filtre Snapchat pour recruter. Elle espérait ainsi embaucher des juniors fraîchement diplômés dès leur sortie de l’université. Kristin Lemkau, directrice marketing de la banque, avait alors expliqué : « Vous devez aller chercher les gens là où ils sont et là, ils sont sur Snapchat ».

Filtre Snapchat : l’inspiration des ados

Shaun Ruming, président-directeur général de McDonald’s, précise que cette idée d’utiliser un filtre Snapchat pour trouver un emploi lui est venue en observant sa fille de 14 ans. Cette dernière, grande utilisatrice du réseau, a permet à son père de comprendre que Snapchat pouvait devenir un véritable atout pour les ressources humaines. Un bon moyen pour McDonald’s de toucher la population australienne jeune. D’autant que, à l’heure actuelle, la marque emploie 106 000 personnes en Australie. Parmi ces employés, 65 % a moins de 18 ans, âge moyen des utilisateurs ciblés par le réseau social Snapchat.

Les limites du filtre Snapchat pour McDonald’s

Cependant, une ombre plane au-dessus de cette innovation. En effet, certains craignent que des utilisateurs profitent de ce nouveau filtre pour s’amuser, voire même pour critiquer Mc Donald’s. Cette nouvelle méthode pourrait donc être plus négative pour la marque que ce à quoi elle s’attendait.

Contenus associés
Laisser un commentaire
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas d'évaluations)
Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*