Recherchez votre marque

Peur de l’échec : surmonter ses angoisses au travail

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars 0 vote(s)
PartagezTweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+
peur de l'echec  Article précédent Article suivant 
Publié le 13.05.17

La peur de l’échec au travail est une des formes les plus connues de l’anxiété. Elle se traduit souvent par une perte de moyens, une perte de confiance en soi voire même des manifestations physiques telles que des maux de ventre. Voici quelques conseils pour dépasser votre peur d’échouer et d’en faire une force.

Peur de l’échec : apprendre à relativiser

Que vous travailliez en tant que courtier chez Axia, ou bien en tant que vendeur chez Camaieu, le premier conseil à appliquer pour lutter contre sa peur de l’échec est d’apprendre à relativiser. Pour cela, interrogez-vous. Au fond, quelles conséquences pourraient vraiment avoir sur vous un échec au travail ? Croyez-vous que vous pourriez perdre votre travail parce que vous n’auriez pas fini une tâche à temps ? En répondant à toutes ces questions, vous vous rendrez compte que vos angoisses sont souvent exagérées par rapport à la situation. Prenez donc du recul sur vos peurs afin de pouvoir les maitriser. Et surtout, gardez en tête qu’il est normal de ne pas tout réussir tout le temps et que, finalement, les conséquences d’un échec ne sont pas si graves.

Peur de l’échec : apprendre à être moins exigeant avec soi-même

Si le perfectionnisme peut être un véritable atout, il ne doit pas mener à la peur de l’échec pour autant. Acceptez le fait que vous n’êtes pas parfait. Sachez que cela ne fait pas de vous quelqu’un de moins performant qu’un autre, mais simplement quelqu’un d’humain. Tout le monde est confronté à des obstacles devant lesquels ils échouent avant de réussir à les surmonter. C’est le quotidien de la majorité des individus, y compris de vos supérieurs qui, eux aussi se trompent ! Alors même si vous risquez d’échouer dans un projet que vous entreprenez, ce n’est pas grave, vous pourrez recommencer, encore et encore, jusqu’à ce que vous arriviez à vos fins. L’échec n’est toujours que temporaire, alors votre peur de l’échec doit l’être, elle aussi.

Verbaliser sa peur de l’échec

Pour dépasser la peur de l’échec, il faut également savoir en parler. N’hésitez pas à vous exprimer auprès de votre supérieur ou d’un de vos collègues. En formulant vos craintes, vous pourrez recevoir un avis extérieur et de bons conseils. Cela pourra vous aider à vous remettre en question, tout en augmentant votre confiance en vous.

Valoriser ses moments de réussite

Et si au lieu de vous concentrer sur votre peur de l’échec vous vous focalisiez plutôt sur vos réussites ? Repensez à tous ces moments où l’on vous a complimenté au travail, où vous avez réussi ce que vous entrepreniez… En remplaçant vos peurs par vos moments de joie et de réussite vous vous sentirez plus épanoui et plus confiant.

Contenus associés
Laisser un commentaire
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas d'évaluations)
Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*