Recherchez votre marque

Portage salarial : le point sur un statut professionnel

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars 0 vote(s)
PartagezTweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+
Portage salarial  Article précédent Article suivant 
Publié le 04.05.17

Obtenir un contrat à durée indéterminée n’est plus le rêve des travailleurs d’aujourd’hui. En effet, ces derniers préfèrent se mettre à leur compte. Mais entre envisager de devenir freelance et sauter le pas, il faut tenir compte de divers paramètres, comme la prise en charge en matière d’Assurance Maladie, le paiement des charges… Fort heureusement, il existe un statut, qui permet de faire un compromis entre le statut salarié et celui d’indépendant. Il s’agit du portage salarial. Le freelance devient salarié d’une société de portage qui facture ses services à sa clientèle. Quel est l’intérêt de choisir ce statut professionnel particulier ?

Opter pour un statut intermédiaire

Le portage salarial est une alternative au statut d’indépendant. En effet, le salarié porté signe une convention de travail avec une société spécialisée dans le portage. Il propose ensuite, ses prestations à ses clients. Il assure la prospection, les négociations auprès de clients potentiels. La société de portage salarial assure l’envoi de factures et de devis. Le salarié porté conserve ainsi ses droits à l’Assurance Maladie, à la retraite et aux indemnités journalières. Il perçoit un salaire versé par la société, déduit des charges sociales et patronales.
Le professionnel exerce son activité en déléguant les tâches administratives. S’il souhaite rompre son contrat, il peut le faire quand il le souhaite.

Portage salarial : les modalités de rémunération

La société de portage propose un contrat d’adhésion au professionnel qui souhaite se lancer en toute sécurité. Lorsque le prestataire trouve un client, il envoie les informations préalables à la réalisation de la mission (tarif, montant forfaitaire, durée du contrat…). La société envoie donc un devis au client, ainsi qu’un contrat de mission de portage salarial à signer par le prestataire, la société porteuse et le client, avant le démarrage de la mission.

Quels sont les frais engagés ?

Le salarié porté touche 50 à 55 % du chiffre d’affaires réalisé. En effet, la société portage verse un salaire au prestataire, dont le montant des charges sociales et des charges patronales est déduit. Elle déduit de ce salaire un montant équivalant à des frais de gestion (5 à 8 % du chiffre d’affaires). Si vous facturez 2 000 €, par exemple, vous percevez un salaire d’environ 1 000 €. Les montants des frais de portage salarial varient selon les entreprises. Vous pourrez choisir la société qui vous représente après avoir réalisé une recherche sur Yahoo ou Google.

Qui peut opter pour ce statut ?

Le portage entrepreunarial est idéal pour les professions intellectuelles est la solution idéale. Les coachs, journalistes et consultants plébiscitent ce mode de fonctionnement.
Ce statut est également pratique pour tester une activité freelance, avant de créer sa propre entreprise. En effet, ce statut professionnel permet d’obtenir des droits aux allocations chômage, ce qui n’est pas le cas, lorsque l’on crée et ferme une micro-entreprise, par exemple. C’est une sécurité pour laquelle de nombreux aspirants freelances préfèrent opter, avant de voler de leurs propres ailes.

Contenus associés
Laisser un commentaire
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas d'évaluations)
Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*