Recherchez votre marque

Orthophoniste : devenir orthophoniste, un métier paramédical

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars 0 vote(s)
PartagezTweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+
orthophoniste  Article précédent Article suivant 
Publié le 08.01.17

Les métiers paramédicaux ont le vent en poupe, car ils sont porteurs d’emploi. Accessibles après une formation de plusieurs années, qui mixe psychologie, étude du langage et notions médicales. Ces métiers demandent des connaissances et compétences, acquises au cours d’une formation qui mixe études et pratique professionnelle. Le métier d’orthophoniste est un métier méconnu, qui offre de nombreuses possibilités d’emploi.  En quoi consiste cette fonction ? Quel est le champ d’action de ces professionnels ?

Orthophoniste : présenter le métier

L’orthophoniste est un paramédical, c’est-à-dire qu’il intervient dans le cadre de troubles de la communication : parole, langage, altération de la voix, troubles de la déglutition…  auprès d’un large public. Son champ d’action est assez large. La formation orthophoniste permet d’intervenir auprès de différentes populations :

  • chez le jeune enfant (maternelle): en cas de trouble ou de retard du langage oral
    chez l’enfant plus âgé (primaire) : lors de troubles du langage tels que la confusion de sons ou de troubles du langage écrit, confusion de lettres (dyslexie, dysorthographie)
  • chez l’adolescent (collège, lycée), dans les cas de dyslexie sévère, les troubles étant aggravé lorsqu’ils n’ont pas été diagnostiqués précocement.
  • dans le cadre des suites d’accidents vasculaires cérébraux. Les patients souffrent en général d’aphasie : troubles de l’expression et de la compréhension du langage.
  • auprès de personnes bègues, autistes, présentant des troubles de la voix, de la déglutition…

Le rôle des orthophonistes est bien plus large que cela. Dans le cadre des troubles rencontrés, ils utilisent des méthodes permettant de rééduquer, réamorcer le langage ou simplement trouver des moyens de communication (dans le cas de l’autisme par exemple).

Dans quel cadre intervient-il ?

Les principales causes de retard de langage, sont en général liées à un déficit environnemental. Il existe un manque au sein de l’environnement familial qui entoure l’enfant. Des troubles du langage peuvent également être imputés à une surdité ou lorsqu’un enfant a souffert d’otites à répétitions, entre 0 et 1 an. Des troubles de l’articulation peuvent être engendrés par le fait d’avoir gardé le biberon trop longtemps. Une fois le diagnostic posé, l’orthophoniste peut intervenir, pour assurer une rééducation. Enfin, des troubles génétiques ou un handicap peuvent entraîner des difficultés, en terme d’apprentissage du langage.

Formation orthophoniste : comment cela se passe ?

Comment devenir orthophoniste ? Les études permettant d’exercer ce métier se préparent en institut spécialisé ou en centre de formation, pendant une durée de cinq ans (liste des centres disponible, via Google.fr). Pour entrer en école d’orthophonie, il est nécessaire de réussir un concours paramédical, que beaucoup d’aspirants préparent pendant des mois. La formation orthophoniste allie études théoriques et stages pratiques. Une alliance essentielle pour acquérir connaissances et compétences. La validation du diplôme confère le grade de mastère, soit un niveau bac +5. Le coût de la formation est à la charge de l’élève. Les frais d’inscription s’élèvent environ à 500 € annuels. Les élèves qui bénéficient de bourses sont dispensés du versement des frais de scolarité.
En début de carrière, un orthophoniste touche environ 1 600 € brut, lorsqu’il choisit d’être salarié.

Laisser un commentaire
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas d'évaluations)
Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*