Recherchez votre marque

Discrimination physique : les tatouages au travail

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars 0 vote(s)
PartagezTweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+
discrimination physique  Article précédent Article suivant 
Publié le 14.04.17

Les tatouages sont de plus en plus démocratisés et acceptés dans la société. Mais paradoxalement, même si de plus en plus de gens en portent, dans le milieu professionnel, il n’est pas toujours bien vu d’en arborer. Il faut donc réfléchir à l’attitude à adopter pour entretien d’embauche, afin de ne pas être victime de discrimination physique.

Discrimination physique en entretien d’embauche

Attention à la discrimination physique

Lorsque l’on se présente à un entretien d’embauche, l’apparence est le premier critère que le recruteur va observer. Bien qu’il ait pu découvrir votre parcours professionnel sur votre CV, la première rencontre est déterminante. Bien sûr, on aimerait tous se dire que nous sommes choisis pour nos compétences seulement. Mais, bien que la loi interdise toute discrimination physique, on sait que le look et les tatouages peuvent avoir une influence. Alors, quelle attitude adopter face à un possible employeur ? Puisque l’on ne connaît pas la personne qui nous reçoit, il est plus prudent d’être discret sur son apparence.

Quelle attitude adopter pour un entretien ?

Pour éviter la discrimination physique, rester neutre est encore la meilleure solution. Évidemment, si les tatouages sont sur des endroits du corps visibles, il n’est pas question de les tartiner de fond de teint. Si vous avez choisi ces zones du corps, c’est bien pour qu’ils se voient en toute circonstance. Mais sinon, des vêtements qui les couvrent sont plus appropriés. Et puis, cela dépend aussi de ce qu’ils représentent : s’il a une connotation négative, c’est évidemment moins bien perçu. Surtout, cela dépend du secteur d’activité. En effet, si vous êtes courtier en assurance ou peintre en bâtiment, la tolérance des employeurs vis-à-vis des tatouages est différente.

Quels secteurs tolèrent ou non les tatouages ?

Les secteurs qui ne tolèrent pas les tatouages

Si votre rêve est de travailler dans le domaine du luxe, mieux vaut éviter les tatouages. Sinon, il faut les placer dans des zones faciles à cacher, été comme hiver. Cela peut passer pour de la discrimination physique, mais c’est très difficile à prouver.
Même chose pour les métiers de l’accueil et du relationnel avec des clients, sauf exception pour certaines entreprises qui acceptent qu’un tatouage dépasse du chemisier. Mais de façon générale, quand on a un poste en lien avec la clientèle et que celle-ci peut être exigeante, ils sont rarement bien vus.
Le milieu médical est aussi touché par ce phénomène, ainsi que les postes de la fonction publique. Heureusement, les mentalités tendent à accepter les tatouages, mais cela reste encore un sujet délicat pour certains métiers.

Les secteurs qui acceptent les tatouages

Dans la restauration, c’est tout ou rien. Lorsqu’il s’agit de restaurant haut de gamme, les tatouages sont assez mal vus. Mais dans les restaurants de quartier ou les bars, il n’y a aucun souci.
Dans les domaines où il n’y a pas ou peu de relation avec des clients, ils sont généralement bien acceptés. C’est parfois même une véritable culture, comme chez les routiers ou les artistes. D’ailleurs, dans les domaines créatifs, les tatouages sont souvent bien perçus. Les transports, qu’il s’agisse de bus ou de Uber, sont un secteur où les personnes tatouées peuvent postuler sans être victimes de discrimination physique.
Et évidemment, le métier où l’on peut se permettre de porter beaucoup de tatouages : tatoueur !

Contenus associés
Laisser un commentaire
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas d'évaluations)
Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*