Recherchez votre marque

Chômage : comment justifier une période d’inactivité ?

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars 0 vote(s)
PartagezTweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+
chômage justifier inactivité  Article précédent Article suivant 
Publié le 30.04.17

En 2014, 43.2% des demandeurs d’emploi avaient déjà traversé une période de chômage supérieure à 12 mois. Dans le même temps, ceux devant faire face à un temps sans activité professionnelle supérieur à 2 ans sont de plus en plus nombreux. Lors d’un entretien, comment peut-on justifier ses périodes « creuses » face à un recruteur ?

S’éloigner de son domaine de compétences

Tiraillées entre le besoin et/ou la nécessité financière de travailler, certaines personnes à la recherche d’un emploi n’hésitent pas à accepter un travail (très) éloigné de leurs compétences. C’est le fameux « travail alimentaire ». Si cela peut sembler être une bonne solution pour éviter le chômage, il vaut mieux essayer de conserver le plus possible un lien avec son secteur professionnel. Préparez-vous tout de même à devoir justifier cet écart entre deux emplois. Sans mentir ni dissimuler, expliquez clairement votre situation et les démarches qui vous ont mené vers cet emploi. Aucun recruteur ne vous reprochera d’avoir travaillé mais il pourrait vous demander en quoi cet emploi vous a été bénéfique.

Ne pas mentir sur ses périodes de chômage

Même si vous avez été ou êtes un chômeur longue durée, ne mentez ni sur votre curriculum vitae ni lors de votre entretien. De plus en plus de recruteurs vérifient les références indiquées sur votre CV. Une tricherie sur les dates ou de fausses références vous feraient passer pour une personne malhonnête, à qui on ne peut pas faire confiance. Au contraire, expliquez les démarches que vous avez faites pendant votre chômage (ateliers Pôle Emploi, formations, etc.).

Mettre en avant vos activités extra-professionnelles

Bénévolat, formations, ateliers, pratiques sportives… N’hésitez pas à valoriser votre CV en mettant en avant vos activités extra-professionnelles. Montrez à votre recruteur que vous n’êtes pas resté inactif pendant votre période de chômage. Faites preuve d’une attitude positive, montrez que vous avez su vous positionner comme un meneur et que vous avez pris votre vie en main.

Expliquer son chômage sur une télécandidature

Il est également possible de s’expliquer sur son chômage lors d’une candidature en ligne. Utilisez pour cela votre lettre de motivation. Deux lignes suffisent à expliquer votre situation, ne la mettez pas trop en avant non plus. S’il s’agit d’une télécandidature sur un site, utilisez alors la section « commentaires » ou « informations complémentaires ». Deux lignes suffisent à expliquer votre situation, ne vous appesantissez pas sur le sujet.

En cas de besoin, faire appel à un professionnel

Lorsque quelqu’un se retrouve au chômage, il peut parfois lui être difficile de « refaire surface ». Tout d’abord, il vous faudra digérer la situation. Encore plus en cas de licenciement par exemple. Si vous avez ressenti le besoin de faire une pause, de prendre quelques mois avant de recommencer à rechercher un emploi, ne le cachez pas. Expliquez-vous en quelques phrases et enchaînez sur votre motivation pour le poste. Si vous en ressentez le besoin, n’hésitez pas à faire appel à un coach emploi. Il saura notamment vous accompagner dans la rédaction d’un CV adapté à votre situation.

Contenus associés
Laisser un commentaire
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas d'évaluations)
Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*