Recherchez votre marque

Travailleur handicapé : comment s’intégrer ?

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars 0 vote(s)
PartagezTweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+
travailleur handicape s integrer  Article précédent Article suivant 
Publié le 06.02.17

Vous êtes un travailleur handicapé et vous envisagez d’intégrer prochainement une entreprise dite ordinaire ? Sachez qu’il est tout à fait normal que vous ayez quelques appréhensions. Serez-vous bien accueilli ? Devez-vous ou non parler de votre handicap si celui-ci n’est pas visible ? Comment sensibiliser vos collègues sans attiser la pitié ? Voici quelques conseils pour réussir votre intégration en entreprise.

Que dit la loi sur les travailleurs handicapés ?

On résume souvent le travailleur handicapé à un employé se déplaçant en fauteuil roulant. Or, les personnes invalides ne représentent que 3% des handicapés reconnus par la loi. Il existe en effet de nombreuses autres pathologies ou troubles plus ou moins visibles (surdité, cécité, certains diabètes, insuffisance cardiaque, problèmes d’équilibre, etc.) considérés comme étant un handicap par la médecine du travail.

Depuis la loi du 11 février 2005 sur l’Égalité des chances, les entreprises de plus de 20 salariés ont pour obligation d’employer au moins 6% de travailleurs handicapés, tous handicaps confondus. Les entreprises qui ne respectent pas cette loi risquent une forte amende (de 400 à 1500 fois le SMIC horaire). Pourtant, une entreprise sur deux n’a pas encore atteint ce pourcentage, et c’est bien pire encore dans le privé. Heureusement, toutefois que, les sociétés n’employant aucun handicapé, sont quasi-inexistantes.

Bien choisir son entreprise

Se sentir bien au sein de son entreprise est essentiel pour tout employé. En tant que travailleur handicapé, vous êtes particulièrement concerné, d’autant plus que vous faites probablement souvent face à des préjugés. Avant de démarrer votre nouvel emploi, veillez donc à vous renseigner sur la politique d’intégration et la volonté d’embauche des personnes handicapées de votre entreprise.
Vous pouvez, entre autres, questionner l’entreprise sur sa manière de sensibiliser ses employés au handicap, sur l’aménagement de l’espace pour les employés handicapés, etc.

Comment faire pour bien s’intégrer ?

Communiquer

Une fois que vous aurez intégré l’entreprise de votre choix, la première étape que vous aurez à franchir est celle de la communication. Votre intégration en entreprise passera par une vraie discussion avec votre manager puis avec vos collègues. Mieux vaut parler de son handicap mental ou physique avec franchise. Vous n’avez pas envie qu’on ait pitié de vous ? Dites-le aussi !
Une fois que votre manager aura les clés en main, il pourra déterminer les aménagements dont vous aurez besoin aussi bien d’un point de vue matériel (aménagement de votre bureau, ordinateur adapté, rampe d’accès, etc.) que pour mener à bien votre travail (aménagement de vos horaires et de votre charge de travail).

Créer des liens

Le bien-être au travail passe par de bonnes relations avec les collègues. Ne faites pas l’impasse sur votre pause-déjeuner qui est l’occasion de discuter avec vos collègues. Expliquez à vos collègues à quoi ressemble votre handicap. Ce que vous ne pouvez pas faire, mais aussi ce que vous pouvez faire. Vos collègues comprendront ainsi vos limites et pourront s’y adapter.
N’hésitez pas à participer aux différentes activités mises en place pour sensibiliser aux handicaps tels que les réunions de dialogue, les formations ou encore les jeux de rôle. Lors de ces réunions, profitez-en pour parler de vous et de votre expérience.

Travailleur handicapé : se faire aider

Sachez qu’en temps que travailleur handicapé, vous pouvez bénéficier d’aides pour une meilleure insertion professionnelle.
Deux principales associations ont pour rôle d’accompagner les travailleurs handicapés dans leur recherche d’emploi et leur intégration en entreprise. Il s’agit de l’AGEFIPH et l’ADAPT. La première a pour mission de préparer et soutenir l’accès à l’emploi via le réseau départemental Cap-Emploi tandis que la seconde a mis sur pied des centres de formation spécialisés. Ces structures soutiennent l’insertion des personnes handicapées dans des entreprises classiques.

Selon de nombreux sondages, la majorité des entreprises qui recrutent des travailleurs handicapés se disent très satisfaites du travail de ces derniers et leur proposent généralement des CDI.

Certaines entreprises à l’instar de La Banque Postale mènent d’ailleurs une politique active en matière d’emploi des personnes en situation de handicap en favorisant leur intégration et en sensibilisant fréquemment leurs employés.

Contenus associés
Laisser un commentaire
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas d'évaluations)
Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*