Recherchez votre marque

Mauvaise humeur : comment préserver ses collègues de travail ?

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars 0 vote(s)
PartagezTweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+
mauvaise humeur  Article précédent Article suivant 
Publié le 26.04.17

Il nous arrive tous d’être parfois de mauvaise humeur. Une baisse de morale n’est pas dramatique en soi. Elle peut cependant rapidement devenir problématique quand elle est incontrôlée. En effet, il n’est pas toujours simple de gérer son ascenseur émotionnel. Votre caractère lunatique influe véritablement sur votre entourage qui ne sait plus sur quel pied danser avec vous. Comment préserver vos collègues de travail de vos sautes d’humeur ?

S’isoler quand on est de mauvaise humeur

Être de mauvaise humeur implique parfois un comportement désagréable avec les autres. De même, avoir le moral à zéro nous place en situation de grande susceptibilité. Cette fragilité peut conduire à de mauvaises relations interpersonnelles au travail. Pour éviter de devenir néfaste à ses collègues de bureau dans ces moments-là, il vaut mieux s’isoler le temps de reprendre le contrôle de soi. En effet, se mettre au calme vous évitera non seulement d’agir de manière impulsive que vous pourriez regretter, mais également de vous ressourcer. Ne culpabilisez pas de vous accorder des moments seuls si vous en avez besoin face au changement d’humeur. Vous pouvez même expliquer aux autres avec calme et gentillesse votre besoin d’isolement.

Prévenir de son caractère lunatique

La communication est souvent la clé de tous les problèmes. Les situations ont tendance à s’envenimer justement parce que nous ne parlons pas assez les uns avec les autres, mais beaucoup les uns sur les autres. L’absence d’échange est la porte ouverte à tous les malentendus, les non-dits et les rancœurs. Prévenez vos collègues lorsque vous êtes de mauvaise humeur. Vous pouvez expliquer que vous n’êtes pas dans votre assiette, sans nécessairement entrer dans les détails. Ils sauront faire preuve de plus d’indulgence à votre égard. Ils éviteront probablement les petites taquineries ou tout autre élément pouvant vous être pénible. Enfin, il est important de reconnaître ses erreurs. Si vous avez mal agi sur un coup de colère, n’hésitez pas à vous excuser et à expliquer votre abus. Il n’est pas difficile de dire : « désolé, c’est de ma faute, je suis d’une humeur massacrante ce matin ».

Sautes d’humeur : détendez-vous !

La mauvaise humeur est souvent liée à des sentiments tels que la colère, la tristesse ou l’impuissance. Être de mauvaise humeur, c’est donc aussi être en souffrance ! Prenez le temps de vous écouter, et ne soyez pas trop dure avec vous même. Essayez de comprendre les origines de votre comportement instable. Consulter un psychologue peut parfois être utile quand cette difficulté devient trop importante. Vous trouverez une liste de praticiens dans votre ville sur le site de la CPAM. Et surtout, détendez-vous ! Accordez-vous une pause avec un bon café et une petite gourmandise. Laissez-vous aller à des échanges légers qui peuvent vous dérider. L’austérité en réponse à la frustration n’est jamais une bonne solution. Elle ne ferait finalement qu’envenimer les choses. Percevez-vous comme un blessé à soigner plus qu’un coupable à sanctionner. Traitez vos blessures intérieures avec douceur !

Contenus associés
Laisser un commentaire
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas d'évaluations)
Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*