Recherchez votre marque

Avoir plusieurs lignes téléphoniques sur un seul téléphone

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars 0 vote(s)
PartagezTweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+
lignes telephoniques telephone  Article précédent Article suivant 
Publié le 20.10.16

Lorsque vous êtes professionnel, il arrive que vous ayez besoin de plusieurs numéros de téléphone pour diviser vos différentes activités ou pour bien séparer votre vie privée de votre travail. Vous cherchez une solution simple et pratique pour avoir plusieurs lignes téléphoniques sur un unique téléphone ? Voici nos conseils pour vous aidez à trouver la solution la mieux adaptée à vos besoins et à votre budget.

Comment avoir plusieurs lignes téléphoniques sur un seul téléphone ?

Lorsque vous désirez acheter un téléphone portable et prendre un forfait, une carte SIM correspondant à un numéro sur le réseau de votre opérateur vous est attribuée. Ce numéro vous permet donc d’être joint et d’appeler, mais comment posséder plusieurs numéros sur son téléphone portable si les téléphones offrent seulement la possibilité de posséder une carte SIM ?
Plusieurs solutions s’offrent à vous : opter pour un téléphone dual SIM, si vous n’êtes pas contre des modèles de téléphone spécifique, ou préférer des dispositifs plus novateurs et flexibles.

Des nouveaux dispositifs ont bouleversé l’affirmation selon laquelle un numéro de téléphone correspond à une carte SIM au profit de la multiplication des numéros sur un seul appareil.
Le premier opérateur qui a ouvert la voie est Bouygues Telecom avec B.duo en proposant un deuxième numéro sur votre téléphone pour 1€ de plus par mois.
Plus récemment, des applications ont été créées afin de permettre aux utilisateurs de posséder plusieurs numéros tout en gardant leur forfait.

Des applications multi-numéros de téléphone

Deux applications occupent ce marché. Pour bénéficier de ces services, vous devez absolument disposer d’une connexion internet. Tout d’abord, Numbber, une « carte SIM virtuelle » disponible sur iOS et Androïd. Tout comme B.duo, l’application vous permet d’avoir un seul numéro supplémentaire pour 0,99€ par mois et l’indicatif commence par 09. Néanmoins, Numbber ne gère que les appels et il faut acheter des recharges, qui débutent à 2,99€ pour 30 min d’appel, pour les appels entrants.

La seconde application est OnOff, lancée début 2016 et qui propose de multiplier les numéros de téléphone mobile sur un même smartphone. Il est également possible d’être joignable de manière temporaire, par exemple quand vous avez publié une annonce sur un site de vente, ce qui évite de donner votre numéro personnel.

Comment est-ce possible ? Un nouvel acteur nommé OnOff Telecom, dont le PDG n’est autre que Taïg Khris, possède des accords avec Transatel qui lui fournit les numéros de téléphone. Une fois l’application téléchargée sur votre smartphone, vous créez un compte très facilement grâce à un email ou votre profil Facebook, et vous choisissez un numéro de téléphone. Le numéro est désormais activé et vous pouvez sur-le-champ recevoir et émettre des appels et des SMS, quel que soit l’opérateur de votre interlocuteur. Vous pouvez d’un simple bouton activer ou désactiver chacun de vos numéros et vous disposez également d’un répondeur. Vous pouvez également supprimer définitivement un numéro.

Si vous souhaitez télécharger OnOff et bénéficier de plusieurs numéros sur un smartphone, sachez que le premier numéro est gratuit, comptez 2,99€ par mois pour un numéro classique, 4,99€ pour des numéros plus faciles à retenir, et le prix peut monter jusqu’à 9,99€. La facturation s’effectue mensuellement (même pour un numéro utilisé quelques jours) sur les différentes plateformes de paiement des applications comme l’Apple Store, mais les communications sont décomptées du forfait souscrit chez votre opérateur.

Contenus associés
Laisser un commentaire
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas d'évaluations)
Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*