Recherchez votre marque

Distance professionnelle : gérer ses émotions dans le social

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars 0 vote(s)
PartagezTweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+
distance professionnelle  Article précédent Article suivant 
Publié le 12.03.17

Exercer un métier dans le domaine du social implique de rencontrer des situations difficiles. Avant d’être des professionnels, nous sommes avant tout des êtres humains. Etre capable d’empathie est non seulement normal, mais également indispensable quand on travaille en lien avec les gens. Il reste cependant important d’apprendre à gérer ses émotions pour être capable de garder la bonne distance professionnelle.

La distance professionnelle optimise le travail

Un bon travailleur social se doit d’être capable de trouver le juste-milieu entre l’empathie et la distance professionnelle. Il ne s’agit surtout pas de devenir un robot incapable de tout sentiment. Bien au contraire ! La véritable compréhension de l’autre est indispensable dans la relation d’aide. Elle se doit de rester centrale. Cependant, se laisser dépasser par ses émotions peut également nuire à votre travail. En effet, lorsque nous prenons une situation trop à cœur, nous sommes parfois moins objectifs et moins à même d’y trouver la meilleure réponse. Le recul professionnel est aussi une manière d’avoir une vue d’ensemble intéressante sur un problème donné. De même, nous arrivons à être dans notre plein potentiel lorsque nous nous trouvons en situation d’apaisement. La mauvaise gestion des émotions peut nous déstabiliser et rendre notre travail moins efficace.

Distance professionnelle : délimiter vie privée et travail

Pour garder une bonne distance professionnelle, il est important de savoir délimiter sa vie privée et sa vie professionnelle. Lorsque vous rentrez chez vous le soir, imposez-vous de laisser sur le pas de la porte tous les soucis du travail. En dehors de vos horaires de travail, apprenez à vous détendre et prendre soin de vous. Videz-vous la tête en préservant des plages horaires uniquement réservées à vos proches et aux activités que vous appréciez. La distance professionnelle en travail social passe également par un bon équilibre psychologique. Un professionnel reposé et bien dans sa peau aura plus de facilité à aider adéquatement les autres.

Distance professionnelle : ne pas tout garder pour soi

En gardant tout pour soi quand on rencontre au quotidien des situations difficiles n’est pas une bonne chose. Il est préférable de vider votre sac en parlant des éléments qui vous marquent et en posant des mots sur les émotions qu’ils entraînent chez vous. Bien entendu, le travailleur social est tenu au secret professionnel, qu’il travaille à la CPAM ou ailleurs. Il devra donc rendre impérativement anonyme toute situation dont il parlera. Il existe spécifiquement des temps de parole et d’échange, parfois avec un psychologue, seul ou en équipe, dans le travail social. Ces derniers peuvent vous aider à garder une distance professionnelle adaptée face aux usagers que vous accompagnez.

Distance professionnelle : travailler en équipe

La distance professionnelle et gestion des émotions passe également par le travail en équipe. Quand un travailleur social travaille seul, il est plus difficile pour lui de garder une bonne distance professionnelle et objectivité de la situation. Pour cette raison, le professionnel dans le travail social doit impérativement travailler en équipe. Les collègues et les partenaires sont des alliés importants dans la gestion des missions du travail social. Etre en lien avec les autres professionnels qui connaissent la situation permet d’obtenir un point de vue différent et d’avoir accès à de nouvelles informations. Vous l’aurez compris, la distance professionnelle passe aussi par la pluridisciplinarité.

Contenus associés
Laisser un commentaire
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas d'évaluations)
Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*