Recherchez votre marque

Travailler à l’étranger : quelles sont les démarches ?

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars 0 vote(s)
PartagezTweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+
Travailler à l'étranger  Article précédent Article suivant 
Publié le 15.03.17

Partir travailler à l’étranger est une expérience unique pour découvrir un pays. Mais cela se prépare en avance : les démarches sont longues avant d’obtenir le sésame pour cette nouvelle vie. Qu’il s’agisse d’une expatriation, d’un job étudiant ou de tenter sa chance ailleurs, les conditions peuvent varier. D’autant plus s’il s’agit d’un pays hors de l’Europe.

Pourquoi travailler à l’étranger ?

Découvrir d’autres horizons

La décision de travailler à l’étranger peut être motivée par l’envie de découvrir un nouveau Monde. On se donne 3 ou 5 ans, par exemple, pour s’installer dans un pays qui nous fait rêver, avant de, peut-être, revenir en France. Cela peut aussi être un job étudiant pendant l’été. Dans tous les cas, c’est une expérience très différente d’un simple voyage, aussi long soit-il. On ne vit pas dans un pays de la même façon qu’on soit touriste ou qu’on y travaille. Lorsqu’on fait partie de la vie économique d’un pays, on découvre le véritable quotidien des habitants, leurs préoccupations deviennent les nôtres.

Trouver du travail à l’étranger

Partir travailler à l’étranger peut se présenter dans le cadre d’un détachement ou d’une expatriation. En effet, un salarié privé peut travailler dans un autre pays pour le compte de son employeur français. Suivant qu’il s’agisse d’un détachement ou d’une expatriation, les droits peuvent varier, notamment en termes de sécurité sociale et d’imposition.
Mais dans le cas d’un nouvel emploi, la première condition qui détermine la recherche est la langue du pays. Si vous la pratiquez, la plupart des portes peuvent s’ouvrir. Mais si ce n’est pas le cas, tout n’est pas perdu : certains domaines d’activité restent ouverts aux étrangers. Pour les étudiants, un job saisonnier est justement parfait pour apprendre une nouvelle langue. Pôle Emploi est l’une des premières administrations à contacter pour connaître le détail des démarches à effectuer.

Droits et démarches

Travailler dans un pays d’Europe

En tant que français, les droits pour travailler à l’étranger dans un pays de l’Espace Économique Européen (EEE) et la Suisse sont les mêmes que pour les habitants dudit pays. Cependant, les conditions d’accès peuvent être différentes par rapport à la France, s’il s’agit d’une profession réglementée.
Dans le secteur public, pour trouver un emploi, il suffit, la plupart du temps, d’une reconnaissance officielle de vos qualifications. Seuls les emplois dans un domaine dit de souveraineté peuvent être réservés aux nationaux. Il s’agit de postes dans l’armée, la justice, la police, la diplomatie ou dans la haute fonction publique.

Travailler à l’étranger hors d’Europe

Pour travailler à l’étranger dans un pays hors de l’EEE et de la Suisse, les démarches sont plus complexes. Visas, permis de séjour, permis de travail : il faut obtenir tous les papiers nécessaires pour prétendre à un emploi, lorsqu’il ne s’agit ni d’un détachement ni d’une expatriation pour son employeur français. Un visa d’installation peut être délivré par le pays d’accueil : cela donne droit à la fois d’entrer sur le territoire, d’y vivre et d’y travailler. On l’obtient en faisant une demande auprès du consulat étranger en France.

Contenus associés
Laisser un commentaire
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas d'évaluations)
Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*