Recherchez votre marque

Travail d’été : trouver un emploi saisonnier

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars 0 vote(s)
PartagezTweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+
travail d ete  Article précédent Article suivant 
Publié le 14.03.17

La fin de l’année scolaire s’approche à grands pas et l’été avec. C’est souvent l’occasion, pour de nombreux jeunes, de gagner un peu d’argent en travaillant au bord de la plage, dans des centres d’animations pour enfants, sur les plages, en magasins, etc. Vous aussi vous pensez à un travail d’été pour renflouer vos finances ? Voici quelques conseils pour trouver rapidement un emploi saisonnier.

Choisir un travail d’été

S’y prendre à l’avance

Afin d’avoir un éventail de choix et trouver le travail d’été idéal, mieux vaut s’y prendre quelques mois à l’avance. De nombreux salons étudiants et forums de l’emploi s’animent et proposent d’ailleurs stages en entreprise et job d’été. Ces évènements ont également l’avantage de réunir des professionnels et des spécialistes qui vous aideront entre autres, à rédiger un CV adapté au secteur que vous convoitez.

Travail d’été : choisir le bon secteur

L’été, certains secteurs et certaines entreprises connaissent une hausse d’activité, notamment dans le domaine du tourisme, de l’hôtellerie, de la restauration, ainsi que des clubs de vacances tels que le Club Med. Orientez donc vos recherches pour un job étudiant dans ses secteurs. Vous pourrez répondre aux nombreuses annonces qui grouillent sur le net en ce sens. Pour augmenter vos chances, prévoyez une disponibilité de deux mois d’affilée, car rares sont les recruteurs qui engagent pour un seul mois. Il faut en effet souvent compter une période de formation au début du contrat.
Pour un travail d’été, vous pouvez également cibler les supermarchés, les enseignes de distribution ou encore les sociétés de télémarketing… Ces entreprises recherchent souvent de la main-d’œuvre durant les mois de juillet et août.

Vous pouvez aussi travailler avec le BAFA durant l’été dans des centres d’animations pour les jeunes ou encore accompagner des enfants en colonies de vacances.

Si vous hésitez entre un emploi d’été et un stage, posez-vous les bonnes questions. Avez-vous besoin de gagner de l’argent ou préférez-vous consolider vos connaissances ? Un stage vous permettra d’avoir une connaissance accrue du métier que vous aimeriez exercer après vos études. Toutefois, vous ne toucherez pas un salaire, mais plutôt une indemnité. Celle-ci sera d’un montant minimum d’1/3 du SMIC soit environ 450 euros nets par mois.

Quel contrat de travail pour un job d’été ?

Le travail d’été est soumis au même droit du travail que tout autre emploi. Vous aurez donc un CDD avec une signature d’un contrat, une période d’essai, des cotisations retraite, etc. Seule différence, le contrat saisonnier n’implique pas une prime de précarité.
Vérifiez que figurent dans votre contrat vos informations personnelles (nom, numéro de sécurité sociale, etc.) ainsi que les informations de l’employeur, les conditions de travail (durée du contrat, nature des tâches à accomplir, rémunération, taux horaire, volume d’heures hebdomadaires ou mensuelles, etc.)
À la fin de votre contrat, veillez à repartir avec un reçu pour solde de tout compte, une attestation de travail pour Pôle emploi, ainsi qu’un certificat de travail.

Quel salaire pour un travail d’été ?

D’après la loi du travail, votre rémunération pour un travail d’été, ne peut être inférieur au SMIC horaire, soit 9,67 euros bruts / heure (sur la base de 35 heures). Vous pouvez donc espérer toucher un salaire mensuel de 1 466,62 euros brut. À savoir, si vous avez moins de 26 ans, vous êtes exonéré d’impôt sur vos salaires perçus pendant vos études ou pendant les périodes scolaires, dans la limite de 3 mois de SMIC pour une année.

Contenus associés
Laisser un commentaire
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas d'évaluations)
Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*