Recherchez votre marque

Secrétaire de rédaction : un journaliste à part entière

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars 0 vote(s)
PartagezTweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+
Secrétaire de rédaction  Article précédent Article suivant 
Publié le 05.04.17

La réalisation d’un journal ou d’un magazine nécessite de faire appel à de multiples professionnels, compétents, dans leur domaine d’activité. Les journalistes d’investigation enquêtent sur le terrain, supervisés par le rédacteur en chef, qui donne son aval quant à la réalisation d’articles. Le secrétaire de rédaction intervient avant l’impression du journal. Il vérifie les articles, corrige les fautes et s’assure de la bonne mise en page. Cet acteur de l’ombre est indispensable au bon fonctionnement d’un journal.

Un rôle de correcteur et plus

Lorsque les articles sont terminés et que les infographies et visuels du journal ont été réunis, le technicien de la rédaction, dénommé secrétaire, apporte la touche finale.
En effet, il a de multiples tâches :

  • le secrétaire de rédaction relit et corrige les articles (fautes de français, fautes grammaticales, erreurs de syntaxe)
  • il rédige les légendes sous-titres, corrige et revoit la titraille titres, chapôs, intertitres), en rendant ces éléments attractifs, pour le lecteur.
  • il intervient au niveau de la mise en page, en raccourcissant les articles trop longs ou en allongeant ceux qui sont trop courts.

Le secrétaire de rédaction : premier lecteur du journal

Le spécialiste chargé de la correction du journal est un professionnel qui présente les mêmes compétences que ses collègues. Toutefois, il n’effectue pas un travail sur le terrain, comme les autres. C’est un journaliste à part entière.
En tant que premier lecteur du journal et dernier interlocuteur avant impression, il se doit, en cas de doute, de vérifier les informations qui apparaissent sur les pages du média (nom des personnages, des lieux de l’action…). En effet, il est garant de l’information à paraître. Le rôle de secrétaire de rédaction est donc plus complexe qu’il n’y parait, à première vue.

Comment se former à ce métier ?

Travaillant en étroite collaboration avec le rédacteur en chef, les maquettistes, photographes, rédacteurs et autres développeurs, le professionnel n’en est pas moins formé pour autant. Intégrer une école de journalisme est donc le parcours idéal pour pouvoir embrasser cette carrière. Se former au sein d’une des douze écoles reconnues, accessibles sur concours permet de se voir ouvrir les portes des plus grandes rédactions. Un secrétaire de rédaction suit donc les mêmes études de journalisme que ses collègues. Les diplômes allant d’un Bac+2 (DUT information et communication) à Bac+5 (Master de journalisme).
Il est également possible de suivre des études au sein d’une école privée.

Où exercer ?

Il suffit de se rendre chez l’un de ces vendeurs de journaux, pour établir un état des lieux des différents médias disponibles. Ils ne manquent pas.
D’autant plus que l’avènement des médias web offrent des possibilités d’opportunités professionnelles multipliées. Un secrétaire de rédaction peut donc travailler au sein de rédactions comme celles du Parisien, du journal Ouest-France ou Le Monde. Il peut également exercer ses talents au sein d’un magazine hebdomadaire, mensuel ou trimestriel. La concurrence est toutefois rude.
Concentration, rigueur, discipline, organisation, respect des délais et diplomatie sont les qualités inhérentes à la pratique de cette fonction.

Contenus associés
Laisser un commentaire
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas d'évaluations)
Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*