Recherchez votre marque

Revenu complémentaire : que faut-il déclarer aux impôts ?

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars 0 vote(s)
PartagezTweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+
Revenu complementaire  Article précédent Article suivant 
Publié le 05.02.17

Le contexte économique est tel, à l’heure actuelle, que certains foyers ne peuvent se passer d’un revenu complémentaire. En effet, la vie coûte cher. Et certains plans inhérents au budget global demandent un minimum de fonds. Pour arrondir vos fins de mois, donc, vous vous êtes mis en quête d’un job supplémentaire. Après quelques recherches infructueuses, vous avez réussi à trouver une activité qui vous permet de vivre mieux. Et grand bien vous en a fait. Toutefois, si toucher un peu d’argent est bénéfique, il ne faut pas oublier de déclarer ces revenus supplémentaires. Veillez donc à suivre vos entrées d’argent, pour pouvoir les préciser, lors de votre déclaration d’impôts. Que faut-il déclarer ?

Revenu complémentaire : l’expansion du jobbing

Trouver une activité en complément de son travail est à portée de main de tous. En effet, les sites de jobbing (activités d’appoint) se sont développés ces dernières années. Vous pouvez donc répondre à de nombreuses annonces, postées chaque jour, sur des sites spécialisés comme Jemepropose, FrizBiz ou même Leboncoin. Beaucoup de particuliers sont à la recherche de personnes, pour réaliser des tâches qu’ils ne peuvent effectuer. Cela ouvre de multiples possibilités, en matière d’activités complémentaires. Monter des meubles, rédiger un article de blog, réaliser un tutoriel, donner des cours de français, de maths à un élève en difficulté… sont autant de jobs que vous pouvez faire. Toutefois, il est impératif de vous informer sur le plan fiscal. En effet, vous n’êtes pas dispensé de déclarer ces revenus complémentaires.

Une déclaration de revenus annexes

Tous les particuliers ne sont pas au fait, en matière de déclarations fiscales. En effet, ils ne savent pas forcément qu’ils sont tenus de déclarer aux impôts les compléments de revenus, perçus grâce à leurs activités d’appoints. Afin d’aider les particuliers à s’y retrouver, le gouvernement a décidé d’agir. Le ministère des Finances et de l’Économie a donc mis en place, sur son site, un onglet dédié à la déclaration de ses revenus annexes. Cet onglet vous permet d’avoir accès à un guide qui vous aidera à déclarer les sommes perçues dans le cadre de vos revenus complémentaires. Très bien réalisé, le site reprend des cas particuliers, comme la vente de biens, la location d’un logement meublé ou la location de biens, afin de vous guider dans votre démarche. Si vous êtes adepte du jobbing et que vous exercez une activité complémentaire, nous ne saurions que trop vous conseiller de faire un tour sur ce site.

Certaines activités exclues du dispositif

Sachez que dans certains cas de figure, vous n’êtes pas obligé de déclarer les sommes perçues. Vous n’êtes donc soumis à aucune obligation de déclaration de revenu complémentaire, dans le cadre de :

  •  La vente d’un objet de manière ponctuelle
  • L’exercice du covoiturage si vous faites un déplacement pour vous et que les frais sont partagés (le tarif proposé ne doit pas être supérieur au tarif lié au barème kilométrique).
Laisser un commentaire
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas d'évaluations)
Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*