Recherchez votre marque

Retraité : s’expatrier lors de la retraite

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars 0 vote(s)
PartagezTweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+
Retraité  Article précédent Article suivant 
Publié le 25.04.17

Qu’il s’agisse de réaliser un rêve de jeunesse, de réaliser un projet personnel ou de se rapprocher de sa famille, s’expatrier lorsque l’on devient retraité ne fait plus peur aux seniors. Le départ en retraite constitue un changement majeur, dans la vie de chacun. C’est une étape difficile à vivre pour ceux qui investissaient fortement la partie travail. Comment s’installer à l’étranger lorsque le départ retraite a sonné. Quelles sont les démarches à effectuer ? Que change cet état de fait, par rapport au versement de votre pension ?

Retraité : quelles démarches pour percevoir sa pension ?

Rassurez-vous, si vous vous installez à l’étranger, vous pourrez continuer à percevoir votre pension retraite. Toutefois, vous devrez vous acquitter, au préalable, de quelques tâches administratives. En effet, pour rendre cette transaction possible, il vous faudra d’abord prévenir votre caisse de retraite, de votre changement d’adresse. Il vous suffit, pour cela, d’envoyer un simple courrier. N’oubliez pas de préciser vos nouvelles coordonnées bancaires, si vous avez l’intention d’utiliser un compte différent. Vous devrez également joindre à ce courrier, un exemplaire de justificatif d’existence (ce document atteste simplement que vous êtes toujours en vie). Les retraités désireux de s’installer à l’étranger peuvent se procurer ce document sur le site lassuranceretraite.fr. L’organisme permet de verser la pension retraite dans plus de 150 pays du monde.
Sachez également que vous devrez continuer à faire parvenir ce document à votre/vos caisse(s) de retraite, et ce, régulièrement, après votre installation. Il faut, en effet, envoyer un justificatif d’existence une fois par an (sauf si vous vous installez en Belgique, au Luxembourg et en Allemagne).

Montant de la pension retraite versée à l’étranger

Changer de pays de résidence à certaines conséquences inévitables. Toute personne retraitée, envisageant d’émigrer, doit se renseigner sur plusieurs points, avant de sauter le pas. Sur un plan financier, sachez que votre installation dans un pays étranger aura peu d’incidence sur votre pension retraite. En effet, le montant de votre pension brute restera inchangé.
Votre départ en retraite, lié à ce changement de résidence peut toutefois s’avérer gagnant. Le montant net de votre pension, c’est-à-dire l’argent que vous percevrez réellement peut être plus élevé que celui que touchez en France. Cela est dû au fait que certaines cotisations ne sont pas prélevées, lorsque vous ne résidez pas sur le territoire français. C’est le cas, notamment, de la CSG et de la CRDS.

Des infos complémentaires

En ce qui concerne votre pension, si vous choisissez de vivre à l’étranger, vous devrez verser la cotisation d’Assurance Maladie (correspond à 3,2 % du montant perçu).
Les retraités expatriés bénéficient de moins d’aides que ceux qui résident sur le territoire. En effet, si vous vivez votre retraite en France, l’Allocation supplémentaire d’invalidité (ASI) et l’Allocation de solidarité aux personnes âgées (ASPA) sont deux aides qui ne sont versées que si vous pouvez justifier votre lieu de résidence. Vous devez vivre en France pour pouvoir y prétendre. Pensez donc à prévenir les organismes concernés, avant votre départ, afin de ne pas vous mettre en faute.

Laisser un commentaire
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas d'évaluations)
Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*