Recherchez votre marque

Préparer un entretien : savoir parler de ses défauts

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars 0 vote(s)
PartagezTweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+
préparer un entretien  Article précédent Article suivant 
Publié le 29.04.17

« Pouvez-vous me citer trois de vos défauts ? ». Cette question vous a probablement été posée en entretien et vous avez certainement hésité avant de répondre. D’ailleurs, la plupart des candidats la détestent. Pourtant, pour bien préparer un entretien, mieux vaut savoir établir une liste de défauts et qualités afin de se présenter sous son meilleur jour lors de l’ entretien d’embauche.

Préparer un entretien : connaitre ses défauts

Classique parmi les classiques, interroger un candidat sur ses points faibles permet de découvrir la perception qu’il a de sa propre personnalité. Bien sûr, le recruteur sait pertinemment que vous vous serez préparé à cette question. Mieux vaut donc préparer un entretien en gardant à l’esprit que vous devrez vous différencier intelligemment et ainsi éviter les pires réponses.

Préparer un entretien : faire preuve d’honnêteté

Pour préparer un entretien convenablement, il faut avant tout être honnête avec soi-même. Rien ne sert de citer ses défauts qui ne vous correspondent pas. Pas la peine de dire que vous êtes réservé si vous passez vos week-ends au karaoké par exemple. Ni que vous êtes trop rigoureux alors que votre placard est sens dessus dessous. Il faut identifier ses défauts réels. Vous pourrez toujours choisir des synonymes qui les atténuent et surtout les justifier par la suite, ce qui pourra plaire au recruteur.

Oublier les défauts classiques

Préparer un entretien nécessite aussi de sortir des sentiers battus. Faites donc preuve de créativité en établissant la liste de vos défauts. Surtout éviter de sombrer dans l’excès de zèle. Ainsi, mieux vaut oublier les « je suis trop perfectionniste » ou « je suis trop curieux » alors que vous êtes chercheur, « je suis trop méticuleux », alors que vous êtes comptable…
S’il est vrai qu’un recruteur cherche des défauts qui seront des qualités pour le poste convoité, il se rendra cependant rapidement compte si vous en faites trop.

Savoir défendre ses défauts

Pessimiste, maniaque, timide, sensible, etc. Vous avez listé vos défauts en étant franc avec vous-même ? C’est bien, mais ce n’est pas suffisant. Pour préparer un entretien avec efficacité, mieux vaut être en mesure de défendre ses défauts. Pour cela, prenez une feuille et un stylo et inscrivez au côté de chaque défaut, l’avantage qui est associé.

Vous aimez tout contrôler et que vous avez parfois du mal à déléguer alors que vous visez un poste de manager chez Peugeot ? C’est vrai que c’est plutôt mal parti. Pourtant vous pouvez argumenter et rassurer le recruteur en lui expliquant que c’est parce que vous êtes souvent très investi dans ce que vous faites et que vous cherchez toujours à atteindre les objectifs de l’entreprise. Il y a de fortes chances qu’il apprécie votre lucidité et votre ambition.
.
Si vous êtes du genre à douter de vous, même si vous avez fait vos preuves d’un point de vue de compétences, expliquez que dans le même temps cela constitue un moteur au quotidien, car vous cherchez toujours à mieux faire et à vous dépasser. Vous pouvez également expliquer qu’un poste à responsabilités vous permettra sans doute de gagner en confiance en vous.

Si vous êtes de nature lente, justifiez ce défaut par le fait que vous aimez aller au bout de chaque dossier.

Certains recruteurs conseillent de présenter ses défauts en commençant par « mes amis disent de moi que je suis… », une formule qui, parait-il, marche à tous les coups en entretien d’embauche !

Contenus associés
Laisser un commentaire
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas d'évaluations)
Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*