Recherchez votre marque

Portage salarial : en quoi ça consiste ?

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars 0 vote(s)
PartagezTweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+
portage salarial  Article précédent Article suivant 
Publié le 27.12.16

Le portage salarial constitue une alternative à la création d’entreprise. Il coordonne travail salarié et travail indépendant, d’une certaine manière. En effet, le portage lie de manière contractuelle un prestataire, dit salarié porté, à une société de portage salarial. Il réalise des missions pour une entreprise tierce. La société de portage gère la partie administrative de l’entreprise, procède à la facturation et rémunère le prestataire. Quel est le mode de fonctionnement de ce système particulier ?

Un statut à part

Le portage salarial permet à un professionnel souhaitant créer son activité, sans créer d’entreprise, d’exercer en toute liberté. Pour ce faire, il signe un contrat de travail avec une société de portage. Il devient salarié porté de cette dernière. Il gère la prospection, la réalisation des missions auprès d’entreprises ou de particuliers. La société de portage salarial gère la partie administrative. Elle établit les factures, les fait parvenir au client. Elle verse un salaire au prestataire, basé sur le chiffre d’affaires réalisé, auquel les charges, ainsi qu’une commission ont été déduites.
Le professionnel est ainsi libéré des tâches administratives et comptables, qui sont plutôt chronophages. Il est libre d’arrêter son activité quand bon lui semble, en stoppant le contrat de travail.

Portage salarial : fonctionnement

Comme il a été évoqué ci-dessus, le prestataire signe un contrat qui le lie à la société de portage. Il paraphe une convention d’adhésion qui détermine les modalités de collaboration entre les deux parties. Avant de réaliser une mission, c’est la société qui établit le devis (en fonction des tarifs pratiqués par le professionnel). S’il est accepté par le client, la société établit alors un contrat de mission qui doit être signé par les trois parties. La mission peut ensuite débuter.
Combien ça coûte ?
En règle générale, le salarié porté peut compter percevoir environ 50 % du chiffre d’affaire réalisé. En effet, la société de portage déduit les charges (cotisations sociales, URSSAF, prévoyance…) du chiffres d’affaire et reverse le reliquat sous forme de salaire. Elle déduit également des frais de gestion qui correspondent à environ 5 à 8 % du chiffres d’affaires. Si vous facturez 3 000 €, par exemple, vous percevez un salaire d’environ 1 500 €.
A savoir : les frais de gestion varient selon les sociétés de portage salarial. Il existe de nombreuses sociétés, dans ce domaine. N’hésitez pas à effectuer une recherche via Google. Renseignez-vous auprès des organismes, avant de procéder à votre choix.

Qui peut devenir salarié porté ?

Le portage salarial est idéal pour les professions intellectuelles. En effet, ce statut est plébiscité par les consultants , les professionnels des métiers du web : community managers, chargés de marketing, webmasters, webdesigners, infographistes…
Ce statut est idéal pour tester un projet de création d’entreprise, que l’ont soit salarié, retraité, étudiant ou autre. Si la création d’entreprise vous tente et que les contraintes administratives constituent un frein, pour vous, optez pour ce statut pratique.

Laisser un commentaire
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas d'évaluations)
Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*