Recherchez votre marque

Moniteur d’auto-école : un professionnel de la conduite

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars 0 vote(s)
PartagezTweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+
Moniteur d'auto-ecole  Article précédent Article suivant 
Publié le 14.04.17

Passer son permis de conduire est une question pratique primordiale, actuellement. En effet, le permis de conduire est un sésame vers l’autonomie. S’il est possible de préparer cet examen en tant que candidat libre, beaucoup d’apprentis conducteurs font le choix de s’inscrire dans une auto-école. La formation de chaque candidat, à la conduite proprement dite, est confiée à un moniteur d’auto-école. Ce professionnel de la conduite, conducteur aguerri, vous accompagne tout au long de votre formation. Quelles sont les formations moniteur auto-école ? Quelles sont les fonctions assurées par ce professionnel ?

Moniteur d’auto-école : un métier essentiel

Le formateur, en auto-école, a un rôle essentiel. Il encadre les apprentis conducteurs et les forme, afin qu’ils sachent conduire en toute autonomie et en toute sécurité. Ses journées de travail sont plutôt longues (comprises entre 9 et 10h). Elles débutent généralement vers 8h, avec les premières leçons et se terminent vers 19h. Le moniteur automobile accompagne l’élève dans une voiture d’auto-école. C’est une voiture à double commande (pédales freins), afin de former l’élève dans des conditions réelles. Il doit dont être pédagogue, faire preuve de patience, être calme et savoir conserver son sang-froid. En effet, la vigilance est de mise, en matière d’apprentissage. D’autant plus que les élèves apprennent à conduire sur des véhicules variés : Peugeot 206, Citroën C3 ou autre.

La formation nécessaire

Pour devenir moniteur d’auto-école, il faut obtenir le Brevet d’exercice de la profession d’enseignant de la conduite automobile et de la sécurité routière ou BEPECASER. Ce diplôme sanctionne la formation permettant d’exercer ce métier réglementé.
Pour pratiquer la fonction de formateur auto-école, il est impératif :

  • d’avoir plus de vingt ans
  • avoir obtenu son permis de conduire depuis plus de deux ans
  • de présenter une acuité visuelle de plus de 15/20 aux deux yeux
  • présenter un casier judiciaire vierge

Toutes ces conditions permettent d’obtenir une autorisation établie par la préfecture, afin d’exercer le métier de moniteur d’auto-école.
La formation de formateur est en cours de réforme. Depuis juillet-août 2016, le titre professionnel d’enseignant de la conduite et de la sécurité routière (ECSR), remplace le BEPECASER. Cette formation de niveau bac+2 est plus longue que l’ancienne version.

Les conditions d’exercice

Un moniteur auto peut travailler en tant que salarié, au sein d’une école de conduite. Son salaire mensuel brut est compris entre 1 400 et 1 550 € bruts/mois.
Il peut également travailler en tant qu’indépendant, en achetant son propre véhicule de formation, et en assurant des heures de conduite auprès de candidats qui ne souhaitent pas s’inscrire en auto-école. Les conditions de moniteur d’auto-école indépendant diffèrent de celles nécessaires à l’exercice salarié.

Quels coûts ?

Sachez que pour exercer ce métier rigoureux, vous devrez mettre la main à la poche. En effet, la formation moniteur auto-école coûte entre 4 000 et 6 000 euros.

Laisser un commentaire
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas d'évaluations)
Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*