Recherchez votre marque

Métiers de la petite enfance : un secteur d’avenir

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars 0 vote(s)
PartagezTweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+
ATSEM  Article précédent Article suivant 
Publié le 03.01.17

Travailler avec de jeunes enfants demande patience, douceur et pédagogie. Le secteur des métiers de la petite enfance est un secteur porteur, qui recrute des salariés continuellement. Si certains métiers demandent des compétences pointues, comme celui d’infirmière puéricultrice, d’autres sont accessibles sans diplômes. Quelles sont les professions permettant d’exercer dans le secteur de la petite enfance ?

Les assistantes maternelles et ATSEM

Travailler avec de jeunes enfants demande de nombreuses qualités et compétences. Patience, souplesse d’esprit, empathie, notamment, sont demandées, mais pas seulement. Connaître les différents stades de développement de l’enfant semble primordial. Le secteur se porte bien et offre des possibilités de recrutement.
Si vous n’avez pas de diplôme représentatif des métiers de la petite enfance, vous pouvez exercer en tant qu’assistante maternelle ou agent territorial spécialisé dans la maternelle (ATSEM). Une assistante maternelle garde des enfants, confiés par leurs parents, à son domicile. Ce métier est accessible sans diplôme de la petite enfance. Toutefois, afin d’exercer en toute légalité, l’assistante maternelle doit obtenir un agrément octroyé par la Protection Maternelle et Infantile ou PMI, qui atteste que les enfants sont accueillis dans de bonnes conditions. Pour devenir ATSEM, il faut, soit être titulaire d’un CAP petite enfance, soit avoir plus de quatre ans d’expérience avec les jeunes enfants. Il faut ensuite passer le concours d’ATSEM, qui permet d’exercer dans les écoles.

Métiers de la petite enfance : devenir auxiliaire de puériculture ou éducatrice jeunes enfants

Pour exercer en tant qu’auxiliaire de puériculture, il faut réussir à passer les épreuves du concours, pour entrer en formation. Vous passerez ensuite une diplôme d’Etat d’auxiliaire de puériculture, et pourrez travailler en crèche ou en maternité. Pour devenir éducatrice jeunes enfants ou EJE, il est également nécessaire de passer un concours, après le bac, cette fois. Le diplôme d’Etat d’auxiliaire de puériculture, le CAP petite enfance ou le diplôme d’état d’aide médico-psychologique sont également suffisant, pour passer le concours EJE. Vous suivez ensuite une formation petite enfance qui dure trois ans, jusqu’à obtention d’un diplôme d’état d’EJE. Les éducateurs jeunes enfants travaillent majoritairement en crèche, entourés de jouets de chez King Jouet. Ils peuvent d’ailleurs exercer en tant que directeur de structure, après plusieurs années d’expérience.

Devenir infirmière puéricultrice

Les infirmières puéricultrices sont des infirmières diplômées d’Etat qui ont suivi une formation complémentaire en puériculture. Elles se sont donc spécialisées dans le domaine de la petite enfance. Mais elles peuvent travailler avec des jeunes enfants, comme avec des adolescents. Ce métier de la petite enfance permet d’exercer dans différentes structures. Dans les crèches en tant que salariée ou directeur de structure, à l’hôpital, en PMI. Les offres d’emploi sont majoritairement proposées dans la région Île-de-France, qui souffre d’une pénurie d’infirmière puéricultrice. Pour exercer, il vous faudra obtenir un diplôme d’Etat d’infirmier (accessible sur réussite de concours post-bac). La formation dure trois ans. Elle est suivie d’une spécialisation en puériculture, soit trois à cinq ans de formation, au total.

Laisser un commentaire
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas d'évaluations)
Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*