Recherchez votre marque

Indemnités chômage : modification des règles d’indemnisation

indemnités chômage  Article précédent Article suivant 
Publié le 26.04.17

Les salariés perçoivent chaque mois, leur salaire amputé des charges patronales et sociales. Ces prélèvements ont pour objet de financer l’indemnisation des demandeurs d’emploi. Les indemnités chômage sont versées aux bénéficiaires, dont les droits sont ouverts, sous certaines conditions. Or, suite à des décisions prise par l’Unedic, les conditions d’indemnisation sont susceptibles de changer à partir du 1er septembre 2017. Les durées d’indemnisation Pôle Emploi seront donc modifiées. Quelles sont les incidences de ces changements sur le calcul du chômage ? Quels sont les changements qui seront appliqués, à partir de la rentrée de septembre ?

Indemnités chômage : les règles en vigueur

Pour percevoir l’Allocation de Retour à l’Emploi (ARE), il faut remplir certaines conditions. Pour les demandeurs d’emploi, âgés de moins de 50 ans, doivent avoir travaillé pendant 122 jours, pendant quatre mois ou 610 h, au cours des 28 derniers mois ( pour une durée d’indemnisation comprise entre quatre mois et deux ans). Les chômeurs âgés de plus de 50 ans ne peuvent prétendre à percevoir une allocation chômage, s’ils ont travaillé selon les mêmes critères. Toutefois, le nombre d’heures travaillées est calculé sur une période de 36 mois. Il est important de savoir qu’en cas de démission, l’ARE n’est pas versée (sauf exceptions). La durée d’indemnisation maximale est de trois ans.

Les changements annoncés

Les principales modifications concernant les indemnités chômage sont liées à la durée d’indemnisation, ainsi qu’au montant des allocations versées. En effet, les durées d’indemnisation passent de trois ans à deux ans, pour les moins de 55 ans. Seuls les chômeurs plus âgés conserveront des droits chômage pendant 36 mois.
En ce qui concerne le montant des allocations, versées chaque mois aux demandeurs d’emploi bénéficiaires, il sera revu à la baisse, surtout pour les travailleurs précaires. En effet, les travailleurs qui cumulent les contrats courts, risquent de perdre jusqu’à 200 € sur leurs indemnités chômage.

Les autres changements

Les modifications énoncées ci-dessus, prendront effet à partir du 1er septembre 2017. Le calcul concernant le montant des allocations sera modifié également à partir de cette date. Si vous êtes inscrits en tant que demandeur d’emploi avant la mise en vigueur de cette réforme, alors aucun changement ne sera effectué sur votre indemnisation Pôle Emploi.

Des cas particuliers

Certaines catégories de demandeurs d’emploi seront soumises à des changements différents. Il s’agit des cadres et des jeunes salariés. En effet, ces derniers verront leur délai d’attente de versement des indemnités chômage raccourci. Ce délai passe de 180 jours à 150 jours.
Une nouvelle réjouissante s’annonce pour les jeunes, également. Pour pouvoir ouvrir des droits au chômage, ces derniers devront avoir travaillé 88 jours, dans les 28 derniers mois, au lieu des 122 jours actuels.
Si pour plusieurs catégories de demandeurs d’emploi, ces mesures s’annoncent plus dures, pour d’autres, elles seront nettement plus avantageuses. Ces mesures, qui seront mises en place en septembre 2017, permettront d’économiser 900 millions d’euros.

Contenus associés
Laisser un commentaire
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas d'évaluations)
Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*