Recherchez votre marque

Devenir freelance : avantages et inconvénients

Devenir freelance  Article précédent Article suivant 
Publié le 21.03.17

Certains préfèrent la sécurité et les avantages du salariat, d’autres ne supportent plus le rythme imposé d’un CDI en entreprise. Pour ces derniers, l’idée d’être travailleur indépendant peut être séduisante. Mais devenir freelance a autant d’avantages que d’inconvénients.

Devenir freelance : quels sont les avantages ?

Gestion de son temps

Le grand avantage de devenir freelance, c’est la liberté de gérer son temps comme on l’entend. La journée n’est plus rythmée par le travail de 9h à 18h et par la pause déjeuner entre midi et 14h. Que vous soyez community manager, graphiste ou traducteur indépendant, vous seul décidez du temps de travail, des rendez-vous clients, des réunions. Même chose pour les vacances : les 5 semaines dont certaines sont imposées n’existent plus. À la place, c’est à vous de vous accorder le temps de souffler au moment opportun. Finalement, la seule obligation est que le travail soit fait correctement et dans les délais validés avec les clients.

Choix des clients

Travailler à son compte, c’est avoir le choix. Concernant les clients, au départ, il est évident qu’il ne faut pas faire la fine bouche : on prend les contrats que l’on nous propose, et correctement négociés. Mais avec le temps, la qualité de votre travail devient reconnue, le bouche-à-oreille et la prospection portent leurs fruits. Du coup, il est possible de choisir les projets sur lesquels travailler. C’est aussi cela, devenir freelance : ne plus travailler sur des projets imposés.

Quels sont les inconvénients ?

Devenir freelance : gérer ses comptes

Devenir freelance signifie aussi qu’il faut gérer une comptabilité. Budget, prévisions, dépenses, facturation, relances : cela ne doit plus avoir de secret pour vous. Cela peut être aussi stressant de ne pas savoir si l’on aura suffisamment de contrats dans 6 mois pour payer son loyer ou rembourser son crédit. C’est une situation qu’il faut accepter dès le début. De plus, avoir un statut d’auto-entrepreneur, c’est faire une croix sur les indemnités chômage si un jour, on souhaite arrêter son activité.

Solitude du freelance

Souvent, lorsqu’on décide de devenir freelance, le bureau et la maison sont un seul et même lieu. Du coup, on perd les échanges avec les collègues qui sont le quotidien dans une entreprise. Le travail en équipe se fait souvent à distance, via Skype, par téléphone ou par e-mail. Ce manque de contact peut être difficile à vivre. Il existe des espaces de coworking pour pallier cette solitude. Mais ils sont souvent payants, c’est pourquoi on ne les envisage que rarement au début d’une activité freelance.

Contenus associés
Laisser un commentaire
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas d'évaluations)
Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*