Recherchez votre marque

Arrêt du tabac : tenir le coup au travail

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars 0 vote(s)
PartagezTweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+
arret du tabac travail  Article précédent Article suivant 
Publié le 05.02.17

Les bienfaits de l’arrêt du tabac sont nombreux : plus de tonus, meilleure haleine, goût et odorat retrouvés, teint éclairci… Pourtant, quand vous venez d’arrêter la cigarette, résister à l’envie de fumer peut être particulièrement difficile, y compris sur votre lieu de travail. Voici quelques astuces pour tenir le coup, quoiqu’il arrive.

Identifier les tentations

Arrêter de fumer est un acte positif et dont les effets sont quasi-immédiats (disparition de la nicotine au bout de 24h et retour du goût et de l’odorat en 48h).  Cependant,  les anciens fumeurs traversent tous des moments de doute lors du sevrage tabagique. Ils auront d’autant plus de difficultés s’ils ont l’habitude de prendre plusieurs pauses cigarette lors d’une journée de travail.

Si cesser de fumer est particulièrement difficile au bureau c’est, dans un premier temps, en raison du stress qu’engendre l’arrêt du tabac et surtout le manque de nicotine. Il s’agit du symptôme le plus fréquent que l’on ressent, surtout les premiers jours. Plus vous avez envie de fumer, plus vous êtes stressé, et vice-versa.

Seconde source de tentation : les collègues fumeurs. Voir quelqu’un une cigarette à la main donne très souvent envie de fumer puisqu’ on est automatiquement stimulé par la vue d’une gestuelle. Mais pas de panique, cette envie disparait en moins de cinq minutes. Alors faites preuve de patience !

Résister au tabac sur le lieu de travail

Contrairement à ce que l’on peut penser, résister à l’envie de fumer au travail, n’a rien d’une épreuve herculéenne. Le premier avantage est que vous pouvez facilement vous occuper au bureau. Si une envie intense de fumer vous prend, travaillez ! Profitez-en pour répondre aux e-mails en retard par exemple, appelez vos proches ou encore réservez un week-end pour vous et votre moitié sur Booking.com (avec l’argent économisé !).

Si vos collègues vous proposent une pause «café-clope», apprenez à dire non. Même si vous avez très envie de vous allumer une cigarette dire non vous procurera un sentiment de fierté et vous fera supporter les symptômes du sevrage.

D’ailleurs, n’hésitez pas à dire à vos collègues que vous avez arrêté de fumer, ils vous féliciteront sans doute à plusieurs reprises. Et cela vous donnera probablement encore plus de volonté. Éloignez-vous en revanche des personnes toxiques et sceptiques.

Profitez aussi de l’arrêt du tabac pour faire de nouvelles rencontres au bureau. Quand vous fumiez, vous deviez probablement rester uniquement avec vos collègues fumeurs. Et si vous invitiez vos collègues non-fumeurs du 3e à la pause-déjeuner ?

Arrêt du tabac : occupez-vous de votre bien-être

Généralement, un ancien fumeur a souvent besoin de nouvelles activités pour oublier son envie de fumer. Faire du sport est, pour beaucoup, la première résolution prise à l’arrêt du tabac. L’endorphine que dégage une activité sportive permet de découvrir de nouvelles sensations agréables. N’hésitez donc pas à prendre un abonnement en salle de sport ou bien inscrivez-vous dans un club. Vérifiez auprès de votre entreprise, vous aurez peut-être des réductions !

Apprenez également à soigner votre alimentation. À l’arrêt du tabac, vous aurez peut-être envie de grignoter davantage. Pour éviter de prendre du poids, pensez à manger équilibré, même au bureau.

Si jamais vous n’êtes pas encore passé du côté des non-fumeurs, mais que vous y songez très sérieusement, sachez que vous trouverez de nombreux articles sur le net qui vous expliqueront comment arrêter de fumer, que ce soit de manière progressive ou non.

Contenus associés
Laisser un commentaire
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas d'évaluations)
Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*