Recherchez votre marque

Anxiété au travail : comment lutter contre ?

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars 0 vote(s)
PartagezTweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+
anxiété au travail  Article précédent Article suivant 
Publié le 22.12.16

Les exigences du milieu de travail actuel soumettent les travailleurs à diverses pressions. Exigences de résultats, flexibilité, conflits, heures supplémentaires, missions à rallonges, remplacements au pied levé de collègues, exigence personnelle, souci de perfection…, sont autant de causes d’apparition de phénomènes d’anxiété. Et cela touche une variété d’individus, qu’ils travaillent chez Conforma, Orange ou au supermarché du coin. Dès les premiers symptômes, il faut réagir, afin d’éviter que les troubles évoluent vers une anxiété généralisée ou une angoisse chronique. Comment lutter contre l’anxiété au travail ? Voici quelques axes de réponse.

Définir l’anxiété

L’anxiété et l’angoisse sont des troubles qui touchent 5 à 8 % de la population. Les femmes sont deux fois plus touchées que les hommes par ce phénomène. A la base, l’anxiété est une réaction normale. Il s’agit d’un trouble émotionnel, qui se traduit par une sensation d’être face à un danger, une menace non identifiée. Le corps manifeste cet état par des symptômes physiques qui varient d’un d’un individu à l’autre. Les symptômes d’anxiété sont :

  • tachycardie
  • sueurs
  • douleurs abdominales
  • nausées
  • difficultés à respirer
  • maux de tête
  • nervosité

Le psychisme a mis en place ce mécanisme de défense, pour préparer l’individu à faire face à une situation de danger ou sous pression.

Anxiété de performance et incidence sur le travail

De plus en plus de salariés se mettent une pression énorme sur les épaules, afin de correspondre à un modèle qui n’existe pas forcément. Il faut assurer sur tous les plans, être disponible, toujours au top de sa forme… L’impression de ne pas atteindre ses objectifs professionnels ou de ne pas être à la hauteur se traduit alors par une anxiété de performance. Cette dernière va avoir des effets pernicieux puisqu’elle va conduire le salarié, lentement et insidieusement, à ne plus se sentir apte à tenir ses fonctions. Lutter contre ces phénomènes semble primordial, afin d’éviter le mal-être au travail. En effet, si les troubles ne sont pas pris en compte, ils peuvent dériver vers une phobie sociale, des troubles obsessionnels compulsifs (TOC), des crises d’anxiété ou d’angoisse généralisée. Il faut donc consulter un médecin rapidement, dès que les symptômes commencent à apparaître.

Quelles solutions ?

L’enjeu premier est de mettre un nom sur les symptômes d’anxiété ressentis par le salarié. Le traitement de cette affection s’appuie sur un suivi psychothérapique et l’administration d’anxiolytiques ou de benzodiazépines. Des anti-dépresseurs seront ajoutés si une dépression sous-jacente est détectée. Ces traitements associés, vont déterminer les causes d’anxiété et permettre de limiter les symptômes.

Des activités pour éliminer le phénomène

Au quotidien, il est facile, de mettre en place des actions qui vont permettre d’éliminer l’anxiété et d’éviter la majoration des troubles. Des activités liées au bien-être et à l’épanouissement personnel sont généralement efficaces contre les troubles anxieux.
Pratiquer une activité sportive régulièrement, faire du yoga, pratiquer la relaxation ou la sophrologie, exercer un loisir créatif, prendre des cours de cuisine sont des exemples d’activités à organiser, au quotidien, pour lutter contre le stress et à éliminer les manifestations d’anxiété. A vous de choisir l’activité qui vous correspond et vous convient le mieux !

Laisser un commentaire
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas d'évaluations)
Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*