Recherchez votre marque

Annoncer sa grossesse : en parler au travail

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars 0 vote(s)
PartagezTweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+
annoncer sa grossesse  Article précédent Article suivant 
Publié le 24.04.17

Vous avez fait un test de grossesse qui s’est révélé positif ? Bien sûr, vous êtes aux anges et vos proches partagent votre joie ? Petit bémol pourtant, vous devez à présent en parler à votre employeur et vous appréhendez sa réaction ? Annoncer sa grossesse au travail est souvent une épreuve angoissante. Découvrez les étapes à suivre pour gérer sa grossesse au travail sans stress.

Annoncer sa grossesse à son employeur : à quel moment ?

Annoncer sa grossesse à son employeur est généralement une épreuve redoutée par la plupart des futures mères. Bien sûr, votre patron ne pourra pas vous congédier selon la loi, mais rien ne l’oblige à être heureux pour autant. Vous devez donc préparer votre rencontre à l’avance afin que cette annonce se passe le mieux possible.
Dans l’idéal, mieux vaut ne pas annoncer sa grossesse immédiatement après le test de grossesse. Généralement, les médecins conseillent d’attendre le troisième mois de grossesse pour déclarer sa grossesse au travail. Période au terme de laquelle les risques de fausse couche ont pour la plupart disparu.
Le Code du travail quant à lui, précise uniquement qu’il faut déclarer sa grossesse à son employeur par écrit ou par oral, avant de partir en congé maternité. Bien sûr, mieux vaut informer votre employeur suffisamment longtemps à l’avance afin qu’il puisse organiser votre remplacement.

Comment garder sa grossesse cachée les premiers temps ?

Avant d’annoncer sa grossesse, la salariée enceinte devra faire preuve de discrétion au maximum. Si cela peut vous paraitre éprouvant de mentir, sachez que c’est pour la bonne cause et que surtout c’est temporaire. Mieux vaut ne rien dire avant d’être sûr que votre grossesse est sans risque. Surtout, ne culpabilisez pas. Sachez que professionnellement, que vous travailliez chez Enedis, la Caisse d’Épargne ou Darty, il n’y a jamais de moment idéal pour avoir un bébé. Mais sachez aussi que la venue de votre enfant est une des plus belles choses qui puissent vous arriver dans la vie. Vivez-la donc sans culpabilité !

Annonce de la grossesse : que dire à son employeur ?

Ça y’est ! Le grand jour est arrivé. Votre médecin vous a confirmé votre grossesse et il est temps d’annoncer la bonne nouvelle au travail. Pour annoncer sa grossesse, mieux vaut commencer par son employeur. En effet, cela sera rassurant pour lui que vous lui annonciez en premier lieu plutôt qu’il ne l’apprenne par hasard, dans les couloirs de l’entreprise. Choisissez le moment opportun pour lui annoncer la nouvelle. Privilégiez évidemment un moment où il est de bonne humeur et plutôt conciliant. Soyez brève. Un simple « j’attends un bébé », fera l’affaire. Pas la peine de parler de vos nausées, ou maux d’estomac. Restez pro jusqu’au bout !

L’employeur réagit froidement ? Ne vous inquiétez pas !

Si parler de sa grossesse peut s’accompagner d’une excitation et d’un sentiment de joie pour la future maman, sachez que ce sentiment n’est pas forcément partagé par votre employeur. En effet, il devra aussitôt penser à s’organiser sans vous. Trouver quelqu’un de qualifié pour vous remplacer, former cette personne et la laisser repartir lorsque vous reviendrez de votre congé de maternité. Autant d’éléments qui donneront l’impression qu’il n’est pas heureux pour vous. Mais ne vous inquiétez pas, une fois que votre patron se sera organisé, tout ira mieux.

Pour bien vivre sa grossesse au travail , mieux vaut tout prévoir. Lors de l’annonce de votre grossesse, apportez avec vous la date prévue de votre accouchement, le nombre de jours de vacances auxquelles vous avez le droit et calculer la portion du congé parental que vous avez choisi de prendre. Si votre médecin vous a parlé de complications potentielles ou vous a recommandé d’éviter certaines tâches au travail, parlez-en. Votre employeur aura ainsi une idée précise des délais dont il dispose, mais aussi des décisions qu’il devra prendre (comme vous affecter à un autre poste).

Contenus associés
Laisser un commentaire
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas d'évaluations)
Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*